Claude BADIE - Président 1964 > 1972


Claude BADIE, dirigeait l'un des fleurons industriels du Département dans les années 60 : les Etablissements Victor BADIE & FILS, une usine de chaussures employant 85 salariés, et 20 commerciaux à travers les cinq continents. Il est l'homme qui a initié l'Association pour l'Essor de la Zone Industrielle Nord (AEZIN), celui par qui tout a commencé, au coeur de cette belle histoire qui dure maitenant depuis 50 ans, et qui nous a quitté en décembre 2013. Hommage à un pionner et un grand homme.
 
"J’étais installé dans des locaux exiguës place Cassagnes et je souhaitais investir dans des terrains et dans une usine plus spacieuse. Paul Alduy était maire de Perpignan. J’ai repéré des terrains au Nord qui m’étaient proposés à des tarifs très intéressants puisque cinq fois plus bas qu’à Saint-Charles. Au Nord de Perpignan, c’était quasiment le désert à l’époque… Je rencontre alors des chefs d’entreprises installés sur la zone avec lesquels je sympathise. L’idée germe de créer une association pour faire du lobby auprès de la mairie. Tout était en friches, c’était lamentable !
 
En 1964, nous déposons les statuts de l’association et payons une petite cotisation. Ainsi est née l'A.E.Z.I.N, avec des hommes comme M. Brunel Père, M. Sempéré, M. Moisy, M. Aymard. Ensemble, tous les cinq, nous avons pris rendez-vous avec Paul Alduy et l’avons défié, pour qu’il persuade le Conseil Municipal d’acheter à des prix dérisoires des hectares inoccupés, insalubres et improductifs au Nord de Perpignan. Autour du bureau de l’A.E.Z.I.N, il y avait aussi Messieurs Berta, Faye, Binot, Fa, Py, Sala, De Dieuleveut. J’espère n’oublier personne !
 
Il a fallu le convertir. Après, il nous a suivi et a convaincu le Conseil Municipal de donner sa chance au Nord. Résultat, la Ville est devenue propriétaire de 37 hectares. Les terrains se vendaient 9 francs le mètre carré ! (3 francs de foncier et 6 francs de VRD).
 
Par ailleurs, j’étais membre délégué de la CCI depuis 1960. En 1967, je deviens Président de la section Industrie de l’Union interprofessionnelle des P.O et je ne vous cache pas que ce rôle m’a permis de mobiliser les énergies, notamment pour la zone Nord. En 1969, je deviens vice président fondateur de la Chambre Economique des P.O. (la future interconsulaire) et en 1971, Conseiller au Commerce Extérieur nommé par M. Valéry Giscard D’Estaing. J’allais régulièrement à la DATAR. Une de mes plus grandes satisfactions est d’avoir fait classer le département en zone 3, permettant ainsi des allègements fiscaux pour les chefs d’entreprises.
 
J’ai passé le relais en 1972 à Vincent Sempéré, sans n’avoir jamais pu installer mon entreprise au Nord ! Le comble, mais je ne regrette rien, bien au contraire et je peux vous dire que Sempéré, Brunel, Aymard et moi étions vraiment des « apôtres » à l’époque !"





Top